Notre équipe

Rencontrez l'équipe de base du MVP: divers groupes d'âge et milieux culturels et quelque 15 nationalités!

Le MVP est un partenariat entre PATH et l’OMS. La plupart des membres de l’équipe sont basés dans les bureaux de PATH à Ferney-Voltaire en France, dans les bureaux de l’OMS à Genève en Suisse, et dans les bureaux de l’Equipe d’appui inter-pays pour l’Afrique de l’Ouest (IST/AO) de l’OMS/AFRO à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Le directeur

L'équipe

Le directeur

Marie-Pierre Préziosi, Docteur en médecine, Docteur en épidémiologie, Directrice du projet, double affectation PATH et OMS

Marie-Pierre Préziosi a été nommée au poste de directrice du Projet Vaccins Méningite (MVP), un partenariat entre PATH et l’OMS, en mars 2012. Elle avait intégré l’équipe du MVP en 2003 et occupait jusqu'alors le poste de directrice du développement clinique dans le cadre de ses fonctions de médecin à l’OMS.

Au début de sa carrière chez MVP, Marie-Pierre Préziosi a étudié et documenté la méningite épidémique et l’usage des vaccins antiméningococciques existants. Ces recherches ont permis d’affiner le développement et les stratégies d’introduction d’un nouveau vaccin antiméningococcique conjugué A. Elle a été nommée directrice des opérations cliniques du MVP lorsque les études cliniques sur le MenAfriVac™ ont débuté. A ce titre, elle a mené la stratégie et la mise en œuvre du développement clinique du MVP, elle a renforcé les bonnes relations déjà existantes entre les deux organisations partenaires (OMS et PATH) et elle a fourni les orientations techniques liées aux activités d’introduction du vaccin antiméningococcique ainsi que les données scientifiques permettant d’élaborer les politiques d’intro.

Avant de joindre le MVP, Marie-Pierre Préziosi était professeur adjoint à la Rollins School of public health de l’université Emory à Atlanta, où elle menait des recherches sur les effets de la vaccination contre la coqueluche. En tant qu’épidémiologiste à l’Office de la recherche scientifique et technique d’outre-mer (maintenant Institut de Recherche pour le développement), elle a passé plusieurs années au Sénégal où elle a mené des essais vaccinaux contre la coqueluche. Son intérêt pour la vaccination est né alors qu’elle menait des études cliniques pour un vaccin conjugué Hib à Pasteur Mérieux (France). Marie-Pierre Préziosi a reçu son diplôme de docteur en médecine de l’université Claude Bernard à Lyon et son doctorat en épidémiologie de l’université Victor Segalen à Bordeaux. Elle a été formée en médecine tropicale à l’Institut de médecine tropicale Prince Léopold à Anvers (Belgique) et en épidémiologie de terrain aux Centers for Disease Control and Prevention à Atlanta (États-Unis).

L'équipe

Rodrigue Barry, Licence en journalisme
Chargé du plaidoyer et de la mobilisation sociale, OMS/AFRO

Rodrigue Barry compte plus de 20 années d’expérience en communication dans le domaine de la santé. Journaliste de formation, il est en charge du volet plaidoyer et mobilisation sociale en Afrique. Il est basé à Ouagadougou au Burkina Faso où il occupait jusqu’en mai 2005 le poste de chargé de programme information et communication auprès du bureau de l’OMS. Il a débuté sa carrière journalistique en tant que présentateur du journal télévisé à la Télévision nationale du Burkina (1987-1988) où il est ensuite devenu reporter et animateur d’émissions à caractère scientifique (1988-1992) et rédacteur en chef adjoint (1992-1997). De 1997 à 2000, il fut directeur de la Radio nationale du Burkina (RNB). Rodrigue Barry a reçu une licence en journalisme du centre d’études des sciences et techniques de l’information de l’université Cheikh Anta Diop à Dakar (Sénégal) avant de se spécialiser en médias numériques à l’institut international de la communication à Montréal (Canada) et au centre transméditerranéen de communication à Marseille (France). Il s’est spécialisé en communication et plaidoyer pour la santé à l’université d’Abomey Calavi (Bénin).

Monique Berlier, Docteur en communications, Maîtrise en communications de masse
Directrice de la communication, PATH

Monique Berlier coordonne, dirige et met en place les stratégies de communication pour le MVP. Ses domaines de spécialisation sont la presse écrite ainsi que la communication interculturelle et visuelle. Avant de rejoindre le MVP en juin 2002, elle enseignait le journalisme à l’université de l’Iowa aux États-Unis. Elle a aussi travaillé comme rédactrice-en-chef pour Le Soleil de la Floride et comme rédactrice au Centre d’études internationales et comparatives à l’Université de l’Iowa. Elle est titulaire de deux diplômes en communication, dont une maîtrise de l’université de Louisiane et un doctorat de l’université de l’Iowa, et d’une licence en philologie germanique de l’université catholique de Louvain (Louvain-la-Neuve, Belgique).

Enricke Bouma, Maîtrise en politique et histoire moderne
Attachée de communication, PATH

Enricke Bouma a rejoint le MVP en mai 2008. Elle est basée à Ferney-Voltaire et apporte un soutien administratif à l’équipe du MVP. Avant de joindre le projet elle a travaillé comme traductrice indépendante (allemand et français vers l’anglais), éditrice, et reporter lors de conférences internationales à Genève. Elle a aussi été assistante de recherche pour différentes organisations non gouvernementales et a enseigné les langues dans une école pour adultes à Londres (Angleterre). Elle est titulaire d’une licence ès lettres et d’une maîtrise en politique et histoire moderne de l’université de Londres. Elle a également obtenu une licence en droit de la London school of economics et une licence en traduction de l’ITV hogeschool d’Utrecht aux Pays Bas. Enricke est bilingue anglais/néerlandais et elle parle couramment le français.

Julie Chaumont, Maîtrise en biologie moléculaire et biochimie
Responsable des opérations cliniques, PATH

Julie Chaumont a intégré l’équipe du MVP en mai 2007. Elle est chargée des aspects opérationnels liés aux études cliniques du MVP en Afrique. Elle participe à la sélection des sites et à la rédaction des protocoles cliniques et elle définit, coordonne et surveille la formation du personnel local sur les sites cliniques tout en assurant l’interface entre le MVP et les organismes de recherche sous contrat. Avant de joindre le MVP, Julie a travaillé en tant qu’attachée de recherche clinique dans différentes organisations, coordonnant les études cliniques dans le domaine de la cancérologie, de l’infectiologie, de la dermatologie et de la cardiologie. Elle a participé à des formations aux États-Unis, à des sélections de sites en Italie, en Espagne et en Suède, et à la coordination d’études cliniques en Belgique et en Angleterre. L’expérience de Julie en recherche clinique s’accompagne d’une expertise dans le domaine des technologies de l’information puisqu’elle a développé des produits informatiques et assuré plusieurs formations de personnel. Elle détient une maîtrise en biologie moléculaire et en biochimie de l’université de Rennes en France et un diplôme de technologie informatique de l’université de Nancy en France.

Mamoudou Harouna Djingarey, Docteur en médecine, Maîtrise en santé publique, Épidémiologiste, OMS/AFRO

Mamoudou Djingarey dirige l’unité épidémiologie du bureau OMS de l’équipe d’appui inter-pays pour l’Afrique de l’Ouest (IST/AO) (anciennement Centre de Surveillance Pluripathologique [MDSC]) à Ouagadougou (Burkina Faso) depuis mars 2002. Il conçoit et effectue des projets de recherche appliquée destinés à améliorer la surveillance et la riposte aux épidémies de méningite dans les pays de la ceinture. Avant de joindre le MVP en avril 2004, Mamoudou Djingarey travaillait déjà au MDSC comme épidémiologiste chargé de la mise en œuvre de la surveillance et de la riposte aux maladies au Burkina Faso, au Ghana, en Guinée et au Mali. Auparavant, il était directeur du système national d’information sanitaire pour le ministère de la santé publique du Niger. Mamoudou Djingarey assure régulièrement la formation du personnel de santé dans des domaines aussi divers que l’épidémiologie, la recherche opérationnelle, la surveillance épidémiologique et la gestion des épidémies, la vaccination, l’information, l’éducation et la communication dans le domaine de la santé. Il a obtenu son diplôme de docteur en médecine à l’université Abdou Moumouni à Niamey (Niger) et son diplôme de maîtrise en santé publique de l’université de Californie à Los Angeles (États-Unis).

Godwin Enwere, Docteur en médecine
Directeur médical, PATH

Godwin Enwere dirige le développement clinique du vaccin antiméningococcique conjugué A. Ses liens avec le MVP remontent à 2006 lorsqu'il a travaillé en tant qu'investigateur principal et coordinateur de l'étude clinique PsA-TT-002 en Gambie. Plus récemment, il était responsable de la pharmacovigilance pour le projet. Avant de joindre le MVP à PATH, il travaillait en tant qu’expert en études cliniques à l’Organisation mondiale de la Santé à Genève où il dirigeait un projet international de lutte contre le choléra. En tant que consultant pour le MVP, il était également responsable des activités de pharmacovigilance et de la mise en place d’un système de gestion des risques pour le projet. Godwin Enwere a passé plusieurs années en Gambie où il a travaillé en tant qu’investigateur principal et coordinateur clinique pour plusieurs études cliniques menées aux Medical Research Council Laboratories. Godwin Enwere a obtenu son diplôme de docteur en médecine avec une spécialisation en pédiatrie du West African  Postgraduate Medical College et il a suivi un programme de formation postdoctorale à la London School of Hygiene and Tropical Medicine. Il est originaire du Nigeria et parle couramment anglais et Ibo.

Kajsa Hultgren
Administratrice de projet, PATH

Kajsa Hultgren a intégré le MVP en 2011 en tant qu’administratrice de projet. Elle veille au respect des exigences administratives, financières et contractuelles pour les activités liées à la communication, à la sérologie clinique et à la surveillance épidémiologique. Avant de joindre MVP, elle a travaillé 3 ans comme réservatrice de voyages chez PATH. Avant cela, elle a été assistante commerciale chez un fabriquant de cuisine britannique installé en France et elle a géré l’administration de l’École suédoise de Genève. Avant de venir en Suisse, Kajsa a travaillé en tant que chargée de systèmes d’information en Suède. Elle a un certificat en informatique et parle couramment le suédois, l’anglais et le français. 

Denis Kandolo, Docteur en sciences médicales
Coordinateur de la surveillance de la méningite, OMS/AFRO

Denis Kandolo est basé au bureau OMS de l’équipe d’appui inter-pays pour l’Afrique de l’Ouest (IST/AO) (anciennement Centre de Surveillance Pluripathologique [MDSC]) à Ouagadougou (Burkina Faso), d’où il supervise la surveillance des épidémies de méningite dans 14 pays africains. Il compte plus de 25 années d’expérience en gestion de laboratoire, et a occupé divers postes de direction, dont celui de directeur général, à l’institut supérieur des techniques médicales de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC). Avant d’être affecté au MVP, il travaillait pour le bureau de l’OMS/AFRO à Kinshasa où il était chef de programme chargé de laboratoire de santé publique et de médecine traditionnelle. A ce titre, il était responsable du développement et de la relance du plan de réhabilitation des laboratoires provinciaux, de la mise sur pied du programme de contrôle et d’assurance qualité en laboratoire, et de l’évaluation des systèmes de surveillance en place dans quatre pays africains. Denis Kandolo détient un graduat en techniques de laboratoire de l’institut supérieur de techniques médicales de Kinshasa (RDC) ainsi qu’une licence en technologie biomédicale et un doctorat en sciences médicales avec une spécialisation en microbiologie de l’université catholique de Louvain (Bruxelles) en Belgique.

Jacqueline Lee Endt
Assistante MVP, OMS

Jacqueline Lee Endt a rejoint le partenariat MVP OMS/PATH en septembre 2010. Son expertise se situe dans le domaine des sciences sociales et comportementales (protection sociale) et en administration de projet. Elle est titulaire d’une licence en psychologie de l’université d’Afrique du Sud et de diplômes nationaux supérieurs en sociologie, ressources humaines, gestion et céramique. Avant de travailler à l’OMS, Jacqueline a passé beaucoup de temps sur le terrain dans des instituts de formation en Suisse et elle a été responsable d’un centre de soins en Afrique du Sud. Avant de joindre l’équipe MVP de l’OMS, elle coordonnait les réunions et offrait un soutien administratif à plusieurs équipes dont le partenariat Rock Back Malaria et le programme VIH (communication, gestion de programme, test de prévention et assistance socio-psychologique). Elle parle couramment anglais et français et est inscrite dans un programme MBA.

Clément Lingani, DTS, IDE
Gestionnaire de données pour MVP, OMS/AFRO

Clément Lingani compte plus de 25 années d’expérience en épidémiologie et gestion de données et est gestionnaire de données pour le MVP depuis 2003, date à laquelle il a rejoint l’équipe du MVP basée au Centre de Surveillance Pluripathologique (MDSC) de l’OMS à Ouagadougou (Burkina Faso) (maintenant Equipe d’appui inter-pays pour l’Afrique de l’Ouest (IST/AO). Il détient des diplômes universitaires en épidémiologie, gestion de données/cartographie et analyse statistique ainsi que des certificats d’études en santé publique communautaire et soins de santé primaires. Il a reçu un diplôme de technicien supérieur de santé de l’École nationale de santé publique de Ouagadougou et a travaillé comme consultant pour l’organisation des journées nationales de vaccination contre la polio et la rougeole. Avant cela, il a fait partie du noyau scientifique chargé du développement de la surveillance intégrée pour le ministère burkinabè de la santé. Il a également été responsable national de la gestion des données pour la surveillance épidémiologique, le VIH/SIDA et les infections sexuellement transmissibles au Burkina Faso. Il a assuré de nombreuses formations professionnelles et a créé des outils de formation dans le domaine de l’épidémiologie et de la gestion de données. Clément Lingani a séjourné en Angola, en Belgique, au Canada, en France et au Mali dans le cadre de son travail ou de ses études.

Marie-Françoise Makadi-Scherrer, Licence en histoire et géographie
Attachée de recherche clinique, PATH

Marie-Françoise Makadi-Scherrer est responsable des aspects opérationnels liés aux études cliniques du MVP en Afrique.  Elle participe à la sélection des sites, contribue au développement des protocoles cliniques et supervise les procédures et le progrès des études cliniques. Elle est également l’interface entre le MVP et les organismes de recherche sur contrat. Avant de joindre l’équipe du MVP en octobre 2007, elle a travaillé pendant plusieurs années pour l’Initiative pour la Recherche sur les Vaccins à l’OMS, où elle s’occupait de tâches administratives, de l’organisation des voyages et de la coordination des réunions. Elle a aussi travaillé à l’Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle, au Haut Commissariat des Nations unies pour les refugiés et au Centre international de l’Informatique des Nations unies. Marie-France a un vif intérêt pour la recherche clinique: elle a été membre du comité d’éthique de l’OMS pendant trois ans et a suivi deux cours sur Internet sur la recherche clinique et l’éthique de la recherche dans le domaine de la santé. Titulaire d’une licence en histoire et géographie de l’université de Lyon (France), elle a suivi deux formations à distance qui lui ont valu un diplôme en recherche clinique de l’université Lyon II en 2010 et un diplôme en épidémiologie de l’université de Bordeaux en 2011.

Lionel Martellet, Maîtrise en relations internationales
Attaché de recherche clinique, PATH

Lionel Martellet a intégré le MVP en décembre 2005 pour fournir l’assistance administrative à l’équipe clinique du projet. Depuis décembre 2006 il est responsable des aspects opérationnels liés aux études cliniques du MVP en Afrique et en Inde. En plus de contribuer au développement des protocoles et documents cliniques, à la sélection des sites et à la procédure de formation sur les sites, il définit, coordonne et supervise les activités des organismes de recherche sur contrat sur les sites cliniques. Avant de joindre le MVP, Lionel Martellet a travaillé pour la conférence des Nations unies sur le commerce et le développement. Son travail consistait à apporter l’assistance technique et administrative aux ateliers régionaux en Afrique et en Asie. Lionel Martellet a également été associé de recherche à l’Institut des Nations unies pour la recherche sur le désarmement. Il a obtenu une maîtrise en relations internationales de l’université de Sussex à Brighton (Royaume-Uni) et une licence en administration des affaires de l’université Temple à Philadelphie (États-Unis). Il parle couramment le français et l’anglais et il suit des cours de mandarin

Colleen Ottoson, Docteur en droit, Maîtrise en santé publique
Avocate conseil, PATH

Colleen Ottoson a intégré l’équipe du MVP en août 2002 et sa fonction consiste à préparer et négocier les contrats pour le projet. Avant de joindre PATH en mars 2001, Colleen Ottoson était conseillère interne pour The United States Pharmacopeia. Elle a également travaillé comme conseillère juridique pour une organisation de soins de santé intégrés. Ses domaines de spécialisation sont les accords transactionnels et la législation sanitaire. Colleen Ottoson est docteur en droit de l’université de Maryland (États-Unis) ; elle a reçu un diplôme de maîtrise en santé publique de l’université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) ainsi qu’une licence en psychobiologie de l’université Oberlin (Ohio).$

Flore Pallardy, Maîtrise en économie du développement
Assisante clinique, PATH

Flore Pallardy apporte un soutien administratif à l’équipe de développement clinique. Avant de joindre l’équipe du MVP en juillet 2011 elle a travaillé à la Commission Européenne pour la Direction Générale Développement et Coopération EuropeAid. Basée à Bruxelles elle participait à la gestion des évaluations des programmes de coopération de l’Union Européenne mis en place dans les pays en développement. Flore a également travaillé quelques mois au Togo et en Afrique du Sud respectivement au sein de l’ONG togolaise Friends International et du Centre for Chinese Studies où elle a collaboré à l’élaboration de projets de développement et conduit des enquêtes de terrain. Flore est diplômée du Centre d’Etudes et de Recherches sur le Développement International CERDI de Clermont Ferrand (France) où elle a obtenu une double maîtrise en économie du développement et gestion de projet. Flore est française et parle couramment anglais

William A. Perea, Docteur en médecine, Maîtrise en santé publique
Epidémiologiste, coordinateur CED, OMS

William Perea est coordinateur de l'Unité de Lutte contre les Maladies épidémiques dans le Département des Pandémies et Maladies épidémiques. Cette unité est responsable du renforcement de la préparation, de la prévention et de la lutte contre les maladies épidémiques dans le cadre de la sécurité sanitaire mondiale. William Perea a intégré l'OMS en 2002. Il a travaillé pendant 25 ans dans le domaine de la santé publique et a occupé divers postes au Nicaragua (Centres de contrôle des maladies), en France (Épicentre, Centre collaborateur de l’OMS), au Cambodge (AEDES/UNICEF), en Nouvelle Calédonie (Comité Sida), en Colombie (Direction territoriale de la santé), au Malawi et au Soudan (Médecins Sans Frontières). Ses compétences sont dans la direction de projet, la recherche opérationnelle, l’épidémiologie des maladies transmissibles et tropicales, la surveillance épidémiologique et les interventions et mesures d’urgence en matière de santé. Il a reçu son diplôme de docteur en médecine et chirurgie de l’Universidad del Rosario à Bogota (Colombie) et son diplôme de maîtrise en santé publique et médecine tropicale de l’université de Tulane en Louisiane (États-Unis). Il s’est également spécialisé en épidémiologie appliquée à l’institut pour le développement de l’épidémiologie appliquée et aux Centers for Disease Control à Veyrier-du-Lac en Haute-Savoie (France).

Jean-Marie Préaud, Ingénieur en génie biologique
Responsable technique principal pour les opérations pharmaceutiques, PATH

Jean-Marie Préaud a plus de 30 années d’expérience dans les vaccins vétérinaires et humains. Avant de rejoindre le MVP en mars 2003, il occupait la fonction de directeur général au centre de production de vaccins de Shire Biologics à Sainte-Foy, au Québec, où il gérait les ressources matérielles et humaines, la production, le développement industriel et l’ingénierie. Il a occupé divers postes chez Virbac et Rhône Mérieux, deux fabricants français de produits pharmaceutiques et biologiques à usage vétérinaire. Jean-Marie Préaud a travaillé en Espagne, en Pologne, en Thaïlande, au Vietnam, en Indonésie, en Chine, en Australie, aux États-Unis et en Inde. Il a reçu un DEUG en chimie et biologie et un certificat en biologie structurelle et métabolique de la faculté des sciences de Nantes en France. Il a obtenu un diplôme d’ingénieur (génie biologique) de l’École nationale de biologie appliquée à la nutrition et à l’alimentation (ENSBANA) à l’université de Dijon en France.

Davegnee Servoz
Assistante clinique, PATH

Davegnee Servoz a rejoint le Projet Vaccins Méningite en mai 2014 en tant qu’assistante clinique à temps partiel. Ce n’est pas une inconnue chez MVP car entre 2005 et 2009, elle travaillait déjà au sein de l’équipe où elle a apporté un appui déterminant pour les activités de communication et d’administration de projet. Dans ses nouvelles fonctions, elle coordonne l’archivage final des documents cliniques et apporte un appui logistique pour l’organisation des réunions de projet. Davegnee apporte également un soutien administratif aux bureaux de PATH de Ferney-Voltaire et de Genève. Avant de joindre MVP, Davegnee a travaillé comme réceptionniste et assistante administrative chez Amkor Technology Euroservices en France. Elle a un diplôme de secrétaire commerciale (français-anglais) de l’École Schultz à Genève et est originaire de l’Île Maurice.

Gillian Stevens
Administratrice de projet, PATH

Gillian Stevens a rejoint l’équipe du MVP en 2006 et elle gère l’administration du MVP. Elle veille au respect des exigences administratives, financières, contractuelles et logistiques du projet et offre un soutien à l’équipe clinique. Avant de joindre le MVP, elle a travaillé comme chef de produit dans l’industrie laitière au Royaume-Uni et comme chef d’exploitation pour un fabricant de produits alimentaires en Nouvelle-Zélande. Elle a préparé et donné des cours d’anglais à une clientèle d’affaires à Genève (Suisse). Gill Stevens possède un diplôme national supérieur en technologie alimentaire et un certificat d’enseignement de l’anglais comme langue étrangère aux adultes.

Yuxiao Tang, Docteur en sciences statistiques
Biostatisticienne, PATH

Yuxiao (YiJia) Tang a joint le MVP en août 2007 juste après avoir commencé à travailler à PATH. Elle est chargée de réviser et de commenter les plans d’analyses statistiques ainsi que les données et les rapports statistiques cliniques. Avant de joindre PATH, elle était membre du corps professoral et statisticienne au centre médical de l’université de Rush à Chicago (Illinois) où elle a collaboré avec une équipe multidisciplinaire de chercheurs à l’Institute for Healthy Aging, au centre d’Alzheimer’s Disease et au département de médecine interne de la faculté de médecine. Elle a aussi travaillé à l’institut d’architecture et de génie civil de Shenyang en Chine. Yijia Tang a obtenu une licence et une maîtrise en sciences statistiques mathématiques de l’université de Nankai à Tianjin (Chine) et un doctorat en sciences statistiques de l’université d’état de l’Ohio à Columbus.

Carol Tevi-Benissan, Docteur en santé publique
Chef de projet pour la mobilisation des fonds, OMS
/AFRO

Carol Tevi-Benissan est le principal point focal au bureau régional de l'OMS pour l'Afrique pour toutes les questions liées à l’introduction du vaccin antiméningococcique conjugué A. Elle travaille en étroite collaboration avec le siège de l’OMS à Genève et d’autres partenaires afin de faciliter l’introduction du vaccin, et elle dirige les efforts de mobilisation financière pour le MVP. A ce titre, elle identifie de potentiels donateurs, elle entretient des relations avec les donateurs existants et en devenir, et elle soutient les autorités des pays de la ceinture de la méningite dans leurs recherches de cofinancement du projet. Avant de joindre l’OMS en 2008, elle a dirigé plusieurs projets de santé publique dans plusieurs pays africains. Carol Tevi-Benissan a obtenu son diplôme de docteur en médecine et son doctorat en santé publique de l’Université Paris VI en France et elle a suivi des formations de troisième cycle en microbiologie tropicale et en virologie à l’Institut Pasteur et à l’Université Pierre et Marie Curie, respectivement. Elle a travaillé et résidé en France, au Gabon, en Suisse et aux Etats-Unis, et a voyagé dans plus de 15 pays dans le cadre de son travail. Elle est togolaise et parle couramment l’anglais, le français et le mina.

Fabien Veh Kessé Diomandé, Docteur en médecine, Maîtrise en sciences Consultant pour l’introduction du vaccin, OMS

Fabien Diomandé a rejoint le MVP en novembre 2007 comme consultant pour l’introduction du vaccin antiméningococcique conjugué A. Médecin spécialisé en santé publique, il compte de nombreuses années d’expérience dans ce domaine, tant au niveau local et national qu’au niveau international. Il a travaillé comme spécialiste et conseiller technique pour le Programme mondial sur le SIDA en Côte d’Ivoire, en tant que médecin/fonctionnaire technique pour le Programme élargi de vaccination (PEV) de l’OMS au Nigeria, et en tant que fonctionnaire technique pour le PEV au Niger. Fabien Diomandé a aussi participé à différents programmes postdoctoraux d’échange et de recherches aux États-Unis, en Belgique et en Côte d’Ivoire. Il détient un doctorat en médecine de l’école de médecine d’Abidjan en Côte d’Ivoire et une maîtrise en sciences de l’Institut de médecine tropicale Prince Léopold à Anvers en Belgique. Il a obtenu le prix Stephen R. Preblud pour «Excellence en Science» en 2006 et a reçu en 2004 le prix scientifique Charles C. Shephard pour «Contribution majeure au domaine de la santé publique.»